Où se départir de vos objets?

Arsène dans la rue qui tient une boîte
La Maman Mini

On parle beaucoup de réduire à la source et de revaloriser (avec raison), mais que faire des objets que l’on ne veut plus?

Que ce soit lors d’un déménagement, un grand ménage de saison ou un exercice de tri, on découvre souvent des objets dans le creux de nos armoires avec lesquels nous avons aucune idée quoi faire.

On m’a souvent demandé : “Arsène, comment est-ce que je peux disposer de mes vieux objets de façon responsable?” 

Tout d’abord, bravo pour avoir fait votre tri! 

Oui, ça en fait des décisions à prendre, mais vous vous sentirez plus légère dès que vos objets auront franchi votre porte. C’est la dernière étape pour recueillir tous les bienfaits de la réduction!

Secundo, merci de vouloir en disposer de façon responsable. =)

Cet article est plus que dû, alors voici plusieurs pistes selon où vous habitez, vos valeurs et le type d’objets. Je l’écris avec une vision long terme, mais nous sommes présentement toujours en situation de Covid (svp, prendre les précautions appropriées.)

La première section de l’article est par catégorie d'objets, la seconde est par organisations / compagnies. Dans tous les cas, c'est une liste d'idées et non un répertoire exhaustif. 

Par catégorie

Textile

Pour tout ce qui est vêtements et textiles, quelques options s’offrent à vous.

Chandails empilés l'un sur l'autre sur fond blanc

Un événement “switch & bitch” : c’est une soirée entre filles où on s’échange nos beaux vêtements tout en placotant. Vous pouvez bien sûr y ajouter des accessoires, livres, etc. Découvrez la soirée que j’ai fait avec trois amies dans cet article! Oui, on revient avec quelques morceaux, mais on s’en départit de beaucoup plus.

Shwap Club (Montréal) : Le Shwap Club est une friperie de type boutique avec deux points à Montréal. Vous apportez vos vêtements à donner et en échange, vous pouvez magasiner dans la boutique sur place. J’ai tellement eu une bonne expérience que j’ai aussi écrit un article sur le sujet!

Les friperies : selon où vous habitez, les friperies reprennent souvent vos vieux vêtements pour les revendre et passer à la suivante. =)

Certex : Le focus de Certex est de récupérer et revaloriser le plus possible nos textiles. Ils ont des boîtes principalement à Terrebonne, Montréal, Longueuil et St-Hubert, en plus de d’autres points (mais ça reste dans le Grand Montréal).

➡️ Quand vos vêtements sont irréparables et qu’il est temps de s’en défaire, il existe très peu d’option (la meilleure option est de limiter vos achats!) Habituellement, Certex et H&M les reprend, mais en temps de covid tout est en pause et ils recommandent de les garder en attendant.

Textil'art : Une amie m'a parlé de cet organisme de Laval qui reprend les t-shirts pour les transformer en chiffons à usage industriel ou domestique.

Arsène devant le commerce Textil'art
Après des mois à essayer de trouver un endroit ouvert pour mes vieux textiles, Textil'art les a repris! Super service, très gentille équipe. =)
Arsène

Vos livres

Je dois vous admettre que les livres sont très “tricky”. J’avais de beaux livres de style encyclopédies, d’autres du 19e siècle et je n’ai jamais trouvé preneur pour les vendre.

J’ai contacté les bibliothèques de Montréal pour faire un don mais ça n’a pas fonctionné non plus. Bref, je les ai finalement donnés à d'autres organismes et particuliers.

Pour ce qui est des romans, livres de recettes et autres, j’aime beaucoup les donner dans des micro-librairies. Il y en a beaucoup à Montréal, à voir selon votre quartier. J’en donnais quelques-uns à la fois lors de mes voyages à vélo.

Une grosse batch de livres? Les boîtes à dons peuvent être votre allié.

Les magazines peuvent bien sûr se recycler, mais vous pouvez toujours allonger leur vie soit en les donnant à vos amies, votre voisine ou chez un professionnel. J’en ai apporté beaucoup chez ma coiffeuse et mon acuponcteur!

Image d'une boîte croque-livres pour les enfants
Croque-livres

Livres pour enfants

Si vous voulez vous départir de livres pour enfants, voici quelques suggestions :

  • Les proposer à la garderie ou à l’école de votre enfant.
  • Trouver la boîte Croque-Livres la plus près de chez-vous.
  • Faire une boîte à dons dans votre maison pour que les prochains enfants qui vous visitent puissent y piger!
  • Les apporter lors de votre prochaine visite au dentiste, coiffeur, etc.

Jouets

Il y a plusieurs façons de donner une 2e vie à vos jouets!

Vous pouvez les vendre (voir les suggestions de plateformes plus bas dans cet article) ou les donner à divers endroits tels les joujouthèques, les garderies ou, bien sûr, à d’autres familles que vous connaissez. 

Pour les toutous, en plus des suggestions ci-haut, les pompiers les acceptent à certains moments de l’année.

Avant de vous déplacer, je vous recommande fortement d’appeler. Chaque endroit a souvent ses propres règles et approches, ça optimisera votre temps!

Édifice avec le nom Insertech
Arsène Talbot

Vos ordinateurs et électroniques

Quand j’étais exposante au Festival Zéro Déchet, mon kiosque était tout près de celui de la compagnie Insertech et c'est de cette façon que je les ai découvert. Je vous en parle car leur équipe reprend vos ordinateurs pour les reconditionner ou les réparer pour vous! 

Ils reprennent aussi les petits électroniques : cellulaires, tablettes, écrans, etc.

Une autre option pour disposer de façon sécuritaire si vous n’avez pas une visite bientôt prévu à l’écocentre sont les électrobacs. Il y a des boîtes autant dans des épiceries, des stations de métro, bref un peu partout!

Les boîtes sont disponibles à Montréal, Ottawa et Toronto. Pour découvrir si vous avez une boîte près de chez-vous, vous pouvez visiter leur site. =) 

Psssst - le saviez-vous? En moyenne, les Canadiens ont 2.4 cellulaires qui "dorment" à la maison. C'est le temps de les recycler!

➡️ Ce qui n’est pas accepté dans les électrobacs :  batteries, ampoules, CDs, DVDs, et les VHS.

Au moment d'écrire ces lignes, l'Université Laval reprend les vieux cellulaires et tablettes pour évaluer une nouvelle façon d'extraire / recycler / réutiliser les composantes. 

Selon leur équipe, à peine 15% à 20% des déchets électroniques sont recyclés donc les chercheurs veulent trouver une façon d'augmenter ce pourcentage. À suivre!

Les ampoules qui ne fonctionnent plus

La plupart des composantes des ampoules peuvent être recyclées, mais il faut les rapporter au bon endroit. Si vous voulez éviter les files de l’écocentre pour seulement quelques ampoules, je viens de découvrir l’organisme Recyc Fluo. C’est une initiative québécoise qui compte plus de 400 points au Québec. Découvrez celui près de chez vous ici et quelles ampoules sont reprises!

Vos lunettes!

J’ai récemment changé mes lunettes et je ne savais pas trop quoi faire avec les anciennes. C’est en faisant une recherche que j’ai découvert l’organisme Terre Sans Frontière et ils ont des boîtes un peu partout au Québec des différents commerces (souvent des optométristes =). Honnêtement, c'est surprenant la quantité d'endroits! Pour découvrir où sont les boîtes, visiter leur site.

Boîtes de dons pour des lunettes
Arsène Talbot

Vos vieux crayons

Saviez-vous que Bureau en gros reprend vos vieux crayons? Justement, quand vient le temps de la rentrée ou si vous avez une visite prévue là-bas, c’est un bon moment pour passer au peigne fin votre maison et sortir vos anciens stylos. 

Avec la covid, le programme est présentement suspendu mais pas annulé. Tous les détails ici.

Une maman me disait que Crayola aussi reprend vos crayons! Voici le lien pour découvrir leur initiative.

Articles de valeur

Là je vous avoue que j’aimerais bien recevoir vos suggestions… À moins de passer par une boutique spécialisée, l’univers du usagé est souvent synonyme de petits prix.

Le saviez-vous?

Les photos ne peuvent être récupérées / recyclées vu leurs composantes chimiques. À moins de les utiliser pour un projet de collage / bricolage, le mieux est de limiter leur impression!

Par organisation & autres suggestions

Donner à votre entourage

Ça semble évident mais je le mets tout de même ici! Je trouve cette approche intéressante, par exemple, pour des produits de salle de bain et de maquillage, ce qui se donne moins bien à des inconnues.

Ça peut être l’occasion de faire une soirée pour échanger vos objets et passer un moment fort agréable!  

“Arsène, qu’est-ce qu’on fait avec les objets qui restent de la soirée?”

Oui c’est vrai, on repart avec de nouveaux vêtements, livres ou décos, mais on donne souvent plus qu’on reprend. Avec les vêtements toujours à donner de notre soirée de filles, nous avons été ensuite au Shwap Club + don au Chaînon.

Vous pourriez aussi garder un sac dans votre entrée avec les objets que vous voulez vous départir. Quand la personne quitte, elle peut fouiller dans votre sac!

 

Logo de l'application Ça va où?
Recyc-Québec

Appli “Ça va où?”

Cette application de Recyc-Québec est parfaite pour savoir si vos objets vont au recyclage, à l’écocentre, au compost ou à la poubelle. Je la trouve autant pratique au quotidien que pour un déménagement ou quand on fait un grand ménage.

211qc.ca

Ce site est en soi une mine d’or pour trouver des suggestions d’organismes selon la catégorie des objets que vous voulez vous départir! Les ressources couvrent plusieurs régions de la province.

Exemples : meubles, électroménagers, livres, vélos, matelas, jouets, ordinateurs et bien plus.

Les boîtes à dons

Justement, les boîtes à dons se sont multipliées au fil des années. Que ce soit pour Les Grands Frères Grandes Soeurs, Renaissance, la Société St-Vincent-de-Paul, le Support, Entraide diabétique ou bien d’autres, les boîtes permettent de recueillir vos objets en bon état et les vendre pour une modique somme (ce qui représente une source de revenu pour ces organismes).

L’univers des boîtes à dons n’est pas toujours rose ceci dit et certaines statistiques pourraient vous surprendre, vous pouvez en apprendre plus via ce reportage de Radio-Canada.

Vignette avec les différents groupes As-tu ça toi? de Facebook
As-tu ça toi?

Le groupe Facebook “As-tu ça toi?”

Le groupe de Montréal contient plus de 60 000 membres et est ultra actif. Quand vous voulez donner quelque chose, simplement marquer dans votre annonce Veux-tu ça toi?” (ou VTCT dans le jargon).

À plusieurs reprises, en 48 heures, j’avais trouvé preneur pour mon objet et la personne était venue le récupérer, yessss….

Il existe aussi des groupes “As-tu ça toi?” pour différentes régions au Québec.

Bazars et marketplace

Parlant de Facebook, il me faut absolument mentionner tous les bazars disponibles par région ou arrondissement. Ils permettent de donner une 2e vie de façon très locale! Habituellement pour la revente, c’est aussi possible de faire un don.

Marketplace est la plateforme de Facebook pour vendre. C’est facile et Facebook donne l’option de partager sur, notamment, les bazars. Bref, une annonce pour un maximum de visibilité.

Kijiji (et voitures)

Ça demeure une excellente plateforme pour vendre (ou trouver des objets usagés). Vous pouvez même y vendre votre voiture, Kijiji a développé une section entièrement consacrée à ces dernières! C’est d’ailleurs là que vous avons trouvé la nôtre, hey hey...

Buy Nothing Project

C'est une maman qui m'a fait découvrir cette initiative. Le Buy Nothing Project est à la base un projet né dans l'état de Washington qui a fait des petits dans plusieurs pays! Via des groupes locaux sur Facebook, les gens donnent leurs articles et ça vous permet de vous en débarasser tout en faisant le bonheur de quelqu'un d'autre.

Il existe plusieurs groupes locaux au Québec, notamment dans les régions de Gatineau et Montréal (découvrez s'il y a un groupe près de chez-vous ici).

Les fondations

Plusieurs fondations reprennent des objets pour ensuite aider des personnes qui en ont besoin. Selon mes lectures, ça semble intéressant quand il y a un gros volume d’objets. Une maman me disait aussi qu’elles ne prennent pas tous les types d’objets, je vous suggère donc d’appeler en premier.

Une recherche sur le web vous permettra de voir s’il y a une fondation dans votre région. =)

Par exemple, la fondation du Dr Julien à Hochelaga prend principalement des objets et vêtements pour enfants, mais une maman me disait qu’elle a pu donner certains vêtements pour adulte aussi.

Les organismes

On les aime et ils permettent de venir en aide à un grand nombre de personnes. 

Quand une personne a demandé des références d’organismes pour Rosemont sur Facebook, j’ai été absolument renversée de découvrir la quantité d’organismes locaux existant uniquement dans cet arrondissement!

Un truc pour découvrir vos options locales est de faire une recherche web ou, encore une fois, de poser la question sur un bazar ou un groupe local sur Facebook. 

Pour donner un exemple comment vos objets peuvent avoir une seconde vie, les femmes victimes de violence partent souvent rapidement de leur maison et doivent se rééquiper de A à Z. 

Les immigrants qui arrivent au pays ont souvent eux aussi peu et besoin d’une panoplie d’articles. Côté immigration, je vous avoue que j’ai surtout vu des initiatives personnelles et non un organisme clair et précis auquel donné. Si vous avez plus d’infos, je suis prenante!

Récupex

La compagnie Récupex est un OSBL qui opère dans la région de l'Estrie et mise sur la réinsertion. 

Ils reprennent une série d'articles tels que les souliers (en bon état), les vêtements, rideaux, articles de sport, etc. Pour voir ce qu'ils reprennent ou non, vous pouvez jeter un coup d'oeil ici

Ils opèrent aussi la friperie t.a.f.i. & cie (il y a même une section haut de gamme!) au centre-ville de Sherbrooke. 

Les écocentres

Ils sont évidemment l’endroit principal pour y rapporter à peu près tout! En cas de doute sur un objet, téléphonez. =)

Ils sont généralement fermés les dimanches et les lundis (du moins dans le grand Montréal), voici donc le lien pour connaître le temps d’attente.

Plusieurs meubles à l'extérieur dans la rue

1-800-GOT-JUNK

Cette option est payante, certes, mais vous aidera à gagner du temps et chaque objet est disposé selon la meilleure option environnementale possible. 

Je les avais appelé pour aider une cliente et le prix est selon le volume de vos objets. Vous recevez une estimation sur place et libre à vous de dire go ou de laisser passer.

La compagnie couvre énormément de régions au Québec et c’est très facile de prendre un rendez-vous sur leur site.

Cette liste est, bien sûr, incomplète. Si vous avez des suggestions, écrivez-moi! J’aimerais beaucoup bonifier cette liste pour vous offrir le plus de ressources lors de votre aventure du tri.

Bravo pour tous vos efforts et n'oubliez pas que chaque décision et chaque geste comptent pour créer un intérieur à votre image. 

Arsène xo