8 trucs pour apprivoiser votre quartier une fois déménagée

Femme en train de boire un café dans un commerce
Photo by Kaylah Otto on Unsplash

En général, lors de mes déménagements, j’ai réussi à me créer de nouveaux points de repère assez facilement. J’ai déménagé de chez ma mère à 21 ans et je me suis promenée dans quelques quartiers à Montréal, à la découverte des activités et commerces locaux.

Mais je dois admettre que la dernière fois a été une autre paire de manches. 

Quand nous avons acheté à Hochelaga, je connaissais un ti-peu le quartier car mon amie Sophie y réside depuis longtemps et j’ai travaillé plusieurs années au Stade Olympique. 

Hochelaga et moi avons pris beaucoup de temps pour s'apprivoiser. Le quartier a plusieurs facettes et l'une d'elles incluent de la pauvreté, des disputes verbales et beaucoup de déchets dans les rues et les parcs.

Et il y a l’autre côté, comme des super voisins, des commerces sympathiques à proximité (hello Anne au Café Gourmet!) et beaucoup de ressources pour notre nouvelle vie en famille. Des parcs très chouettes (comme celui de Lalancette) et des activités pour tous les goûts.

Bref, ça m’a pris tout de même un peu plus de temps que je ne l'aurais pensé pour trouver mes points de repère. Quand on déménage, il y a toujours une adaptation à prévoir, right? =)

Quelques semaines après avoir emmenagé, j’ai fait une recherche du genre “comment s’y retrouver dans un nouveau quartier”. J’ai lu un article qui m’a grandement inspiré et plus d'un an plus tard, je me suis dit que ça serait une bonne idée de partager ma liste dans cette série sur le déménagement.

Voici donc quelques suggestions pour apprivoiser votre nouveau quartier!

1 - Passez-y du temps

Passer du temps dans votre quartier vous permettra de vous familiariser avec lui et de trouver vos points de repère. Épicerie, quincaillerie, pharmacie : c’est le temps de découvrir où se situent vos prochains commerces pour la base. 

Rester local inclut aussi vos sorties pour aller prendre un café ou une bière par exemple. Votre quartier a probablement beaucoup à offrir!

Quand l’été est arrivé, j’ai découvert L’Espace Public pour aller prendre une bière en terrasse. Un espace vraiment sympathique et en plus, ils acceptent les enfants - wouhou! J’y organise la plupart de mes bières!

Deux pintes de bière à l'espace public
L'Espace Public
Julie-Arsène

2 - Marchez le plus possible dans votre quartier

En plus d’y passer du temps, marcher est une façon simple de vraiment découvrir votre quartier. Avec l’arrivée de notre chienne Coco, j’ai eu l’occasion de connaître les rues autant que les ruelles (et les ruelles sont vraiment belles en été!). Avec l’arrivée d’Eli, j’ai découvert TOUS les parcs du quartier.

Eli et papa au parc
Nous avons beaucoup exploré les parcs des environs tels que la Promenade Bellerive.
Julie-Arsène

3 - Trouvez un lieu qui vous inspire

Par inspirant, je veux dire un lieu où vous vous sentez bien. Bibliothèque, café du coin, centre communautaire, restaurant : avoir un lieu qui vous inspire vous motivera à y retourner et à faire une association positive avec votre sortie / votre quartier.

Dans mon cas, j’ai passé beaucoup de temps au Hoche Café à rédiger mes premiers articles du blogue et au Jardin botanique, qui est devenu mon endroit préféré à Montréal.

Chute au Jardin botanique
Durant l'été, je vais marcher pratiquement une fois par semaine au Jardin botanique!
Julie-Arsène

4 - Saisissez les opportunités de conversation

Ça peut paraître banal, mais un simple bonjour peut se transformer en conversation fort sympathique et qui rend de bonne humeur. Vous allez au parc avec votre enfant? Prenez un moment pour échanger avec les autres parents présents. C’est le même employé au café? Dites lui bonjour! 

En retournant aux mêmes commerces, vous pourrez bientôt reconnaître les gens du quartier. Aujourd’hui, quand je fais mes courses, j’ai plusieurs échanges avec eux et disons-le, une vie de quartier facilite notre sentiment d’appartenance. 

Vous vous rappelez de Anne, que je mentionne ci-haut dans l'article? Quand elle a ouvert son café, nous avons commencé à jaser et avec un simple "sur quoi travailles-tu?" Nous sommes devenues amies et c'est là que j'ai débuté mes conférences de La Maman Minimaliste dans le quartier!

5 - Allez à la rencontre de vos voisins

S’il y a un truc que je vous recommande, c’est LUI. Connaître ses voisins, pour moi, est souvent le début de mon sentiment d’appartenance dans un quartier, en plus de pouvoir s’entraider - sympa quand on vient de déménager!

Que ce soit pour une échelle, un ouvre-bouteille ou même éventuellement pour prendre un café / verre ensemble, connaître vos voisins est souvent rassurant et on peut se rendre mutuellement service. 

Oui oui, faites comme dans toutes les émissions et allez cogner pour vous présenter... J’ai toujours été reçu avec un sourire et j’ai développé de belles amitiés qui ont débuté par un “salut, je suis votre nouvelle voisine”. 

Deux portes voisines jaune et verte
Photo by Christian Stahl on Unsplash

6 - Pratiquez une activité

Dans ma vie bien remplie, j’aimerais vous dire que je me suis inscrite à une activité pour moi, mais j’avais le goût de me coucher dès que la routine du soir d’Eli était terminée... C’est donc avec Eli que je suis partie à l’aventure! 

Nous avons fait une session de cours de natation (merci à ma voisine Catherine qui m’a demandé de m’inscrire avec elle et son fils). Bonus : la piscine est juste à côté!

L’autre activité que nous avons fait ensemble est une série d’ateliers pour les parents adoptants. Les ateliers avaient lieu dans un autre coin du quartier que j’ai pu découvrir (en y allant à pied, bien sûr ;-) et rencontrer des parents qui vivent l’aventure de l’adoption.

Julie-Arsène et Eli durant un atelier
Avec mon p'tit dragon Eli en atelier!
Julie-Arsène

7 - Impliquez-vous... selon vos disponibilités

Mon but n’est pas d’en ajouter à votre charge de parent, mais plutôt de vous aider à créer un sentiment d’appartenance dans votre quartier et de vous y sentir bien. Puisque je démarrais mon entreprise, j’ai opté pour une implication ponctuelle. 

J’ai tenté de voir si mes commerces préférés avaient besoin d’aide. Pas trop de chance de ce côté, alors je me suis tournée vers des organismes. 

Je trouve que ça peut être une super idée SI vous avez du temps récurrent. La plupart préfèrent une aide sur une base régulière, mais encore là, je n’ai pas cogné à toutes les portes. 

Bref, j’ai sauté sur l’occasion quand la Ville de Montréal a organisé une table de concertation pour recueillir le témoignage des citoyens pour l’agrandissement / rénovation de la bibliothèque Maisonneuve. Ça a duré le temps d’un après-midi et j’ai pu découvrir un très beau projet à venir à quelques rues de chez moi.

Julie-Arsène devant la bibliothèque Maisonneuve et maison de la culture
Julie-Arsène

8 - Amusez-vous en famille

Pour faire un brin de psycho pop, plus on s’amuse et avons du plaisir dans un endroit, plus on y développera des associations positives. C’est un peu le même principe avec un déménagement. 

Après avoir trouvé vos points de repères, s’y amuser est tout aussi essentiel! 

J’ai eu beaucoup de plaisir dans les jeux d’eau au parc en famille, à faire des pique-niques près du marché Maisonneuve, et j’ai surtout eu un super bel après-midi aux Jardineries - un mélange de bar, cantine, four à pizza extérieur, poulailler, potager, ateliers et activités ludiques (comme ils se décrivent eux-mêmes) sur l’Esplanade du Stade Olympique.

Plage de sable avec le stade olympique en arrière-plan
Un vendredi soir aux Jardineries, ça ressemble à ça!
Julie-Arsène

Vivez-vous un blues post-déménagement ou un décalage entre votre vie anticipée et la réalité de votre quartier? 

Les petits trucs partagés ci-haut m’ont beaucoup aidé à apprivoiser mon nouveau quartier et y trouver ma place. J’espère qu’ils vous aideront aussi dans votre propre transition!