Le minimalisme de mon chat

Ma chatte Miss Watson
Ma chatte Miss Watson, adoptée à 9 ans et avec un air toujours aussi mi-cute, mi-grognon...
Julie-Arsène

Voici mon chat. Je l’aime gros comme l’univers. C’est comme mon enfant, sauf que je l’ai eu quand elle avait 9 ans, alors c’est plus la grand-mère féline de mon p’tit dragon.

Miss Watson.

Je me fais plaisir aujourd’hui en vous parlant d’elle! Et vous comprendrez que je me prends plus ou moins au sérieux… Allez, c’est le temps de s’installer confortablement avec un chocolat chaud et de s'emmitoufler dans une couverte!

J’ai adoptée Miss Watson quand j’ai déménagé dans mon studio il y a quelques années, avant ma vie de famille. J’étais célibataire, début trentaine, j’étais “la voisine avec un chat”. Ben oui, vous m’avez démasquée...

Je dis que c’est comme mon enfant car chez nous, nos animaux font partis de la famille. Nous avons aussi notre chienne Coco, qui était avec mon chum avant qu’on se connaisse, et elle aussi je l’aime beaucoup!  

Je reviens à mes moutons. Plutôt à mon chat.

Quand je pars en voyage, je m’ennuie de Miss Watson. Quand elle dort dans une autre pièce au lieu d’être collée contre moi, je me demande si elle me boude. Quand elle se gratte trop le menton et que ça saigne un peu, je m’inquiète et je me retiens d’appeler le vétérinaire. Je l’ai adoptée, je suis devenue sa maman!

Ma chatte Watson
Julie-Arsène

Je vous parle de minimalisme et de mon chat car je trouve qu’elle est inspirante. Dans le sens “d”inspiration passive”. Elle ne fait pas grand chose Miss Watson. D’ailleurs elle semble être zéro affectée par son surplus de poids, elle s’aime comme elle est!

Elle est inspirante car elle applique plein de principes minimalistes et parfois je me demande qui s’inspire de qui…

  • J’ai beau lui avoir donné 3 “fausses” souris, elle n’en aime qu’une seule. Aucun surplus de jouets nécessaire.

  • Un grattoir pour les griffes? Elle a plutôt fait honneur au côté du sofa durant mes voyages. Et ce même avec de l’herbe à chat sur le grattoir. Alors exit le bidule non utilisé.

  • Elle se contente de peu : jouer avec une ficelle une fois de temps en temps, profiter du rayon de soleil qui plombe sur le lit (même en temps de canicule!), ronronner le plus fort possible quand on écoute un film, hisser quand elle passe près de la chienne. Classique chat quoi!

  • Elle choisit toujours la brosse même si elle a aussi un peigne. Elle ne comprend pas pourquoi j’ai encore ce peigne d’ailleurs, ça serait à donner…

  • Elle préfère manger, boire et recevoir bien des minouches au lieu de magasiner en ligne le dernier gadget félin.

  • Elle alterne temps en famille et temps pour soi-même. Elle a compris que se prélasser et dormir est essentiel au bonheur, et qu’être en compagnie est fort agréable!

  • Quand je file un “p’tit coton”, elle se colle sur moi et ça vaut tout son pesant d’or. Pas besoin de cadeaux pour que ça aille mieux.


En écrivant ses lignes, je regarde présentement mon chat : sa tête est effectivement là où un rayon de soleil plane. Elle dort, elle est bien, elle a compris que “rien ne sert de stresser, la bouffe arrivera toujours à temps”.

Miss Watson recherche les expériences plus que le matériel. Elle cherche la bonne bouffe et la meilleure couverte dans ce qui est déjà à la maison. Un peu comme sa mère quand le temps froid se pointe le bout du nez!

Finalement, c’est plus elle qui m’apprend quelque chose… Ou qui s’assemble se ressemble? =)

Vous avez le temps pour un autre article? Je pense que celui-ci pourrait vous intéresser!

Voyager mini en famille