Comment je me suis libérée de 2000 objets

Container sur mur blanc
Photo by Jilbert Ebrahimi on Unsplash

C’est l’histoire d’une amie qui a remarqué à quel point elle dépensait en rouge à lèvres, sacoches, vêtements, etc. Elle a eu un moment révélateur quand Sephora lui a envoyé une carte de membre privilège, sous-entendant qu’elle avait dépensé plus de 1000$ cette année seulement chez sa marque chouchou.

Stop!

Révélation : quoi, 1000$?

Il était temps de faire un virage à 180 degrés. L’amie a trouvé d’autres personnes voulant relever le défi de moins consommer, elle a débuté un groupe Facebook et s’est donné l’objectif de ne pas dépenser pendant un an en rouge à lèvre, sacoches, vêtements, etc. Possible? Oui!

Rouges à lèvres et maquillage
Photo by Free Creative Stuff from Pexels

Comme elle a eu la piqûre, et encore plus après avoir vu le documentaire The Minimalists sur Netflix, elle a l’envie de pousser la “cure” plus loin…

Tiens, un autre défi.

Jour 1, on se débarrasse d’un objet. Jour 2, deux objets, etc. et ce pendant 30 jours.

PARFAIT! s’est-elle exclamée.

L’amie voulait le faire en groupe pour que ce soit plus motivant, elle a donc lancé l’appel à son autre amie qui allait déménager dans quelques mois.

Celle-là allait dire oui, pas vrai? Mais cette dernière a eu la frousse. Si le décompte est bon, ça fait 465 objets après 30 jours. C’est BEAUCOUP, non?

Alors elle a dit non.

Puis y pensait tout le temps.

Admettons que oui?

Admettons au moins 1 objet par jour?

Et si je me testais moi aussi?

“Allez Julie-Arsène, essaye-le… juste pour voir”, disait ma conscience...

J’ai grandi dans une maison où l’on accumulait tout : dans chaque tiroir, dans chaque garde-robe, dans chaque étagère de chaque pièce. Posséder moins était un idéal pour moi, mais m’était-il permis? Est-ce que je serais capable de vivre différemment?

Alors j’ai dit OUI.

Femme qui tient une tasse avec la mention The Adventure Begins
Photo by Annie Spratt on Unsplash

Parce que je fais toujours les choses à l’envers

J’ai eu la frousse en voyant le nombre : 465. Je trouvais ça énorme. Pouvais-je me rendre jusqu’à au moins un objet par jour? En lisant la page Facebook du groupe The Minimalists, un commentaire sur ce défi a capté mon attention : une dame l’a fait à l’envers.

Jour 1 = 30 objets

Jour 2 = 29 objets

(Etc., vous comprennez le principe =)

Pour voir les détails de l'aventure "30-Day Minimalist Game" avec The Minimalists :

https://www.theminimalists.com/game/

Puisque je préfère les grands coups de théâtre pour me motiver, j’ai choisi cette approche. Allez hop dans la garde-robe, les tiroirs de salle de bain, les pochettes à cosmétiques, les encyclopédies que je ne lirai jamais, les vieux tupperwares, ma collection de monnaie étrangère quand j’étais au primaire, et ma mine d’or : un coffre bien rempli depuis 5 déménagements, bien au fond de mon locker.

Après 10 jours, et bien je me suis surprise moi-même : j’avais pratiquement atteint l’objectif du défi avec plus de 400 objets. Et si je me rendais à 1000? Alors là c’est au tour de mon amie à me regarder avec de grands yeux, mais quelle mouche l’a piquée??

Quand la tête y est, tout va

Je vous raconte mon histoire pour vous dire que tout le monde peut y arriver. Mon mindset initial était de me libérer d’un objet par jour pour un total de 30 objets (si vous êtes bonnes en maths!).

Beaucoup de running shoes dans une garde-robe
Photo by Jakob Owens on Unsplash

J’y ai ajouté une touche de plaisir via le défi The Minimalists en participant avec une amie.

Je me suis donné la possibilité de le faire à mon rythme, ça pouvait être 1 objet comme 30 à la fois.

Je vivais dans un studio avec un locker, et malgré le petit espace, je savais que j’avais trop de choses. Intérieurement, je savais qu’une fois le défi entamé, ça serait possible. Et 465 objets est peu si on considère que la maison moyenne américaine contient plus de 300 000 objets… (source : becomeminimalist.com et LA Times)

L’essentiel est simplement de commencer.

Commencez par un objet ou un tiroir, et vous serez surprises où ça pourra vous mener. C’est pareil pour les gens qui ont des idées sans jamais les mettre en action. C’est triste et l’on passe à côté de belles opportunités.

Bref, commencez mesdames, même si c’est imparfait!

Effet boule de neige

Mon chum avait fait un exercice similaire un an auparavant, donc il était un excellent motivateur. J’étais aussi curieuse de savoir jusqu’où j’irais car … j’étais inarrêtable. Je me sentais plus libre à chaque objet qui franchissait la porte, une mouche m’avait réellement piquée.

La date de déménagement approchait à grands pas et j’ai réussi à tout mettre dans la voiture de mon amie et dans un camion de 10’ cube. Je ne vous mentirai pas qu’avec tout déménagement, vient l’achat de nouveaux items. Et en plus nous nous préparions à adopter, donc ça impliquait une trollée de nouveau “stock” à prévoir…

Bébé entouré de jouets
Photo by li tzuni on Unsplash

Peu importe, la graine était plantée. Après 7 mois de grand ménage minimaliste (à l’ancienne et à la nouvelle adresse), mon mindset a réellement changé et je récolte aujourd’hui plusieurs bienfaits de cette attitude face à ma façon de consommer.

Nous avons volontairement acheté un petit appartement pour bien ancrer notre approche minimaliste. Nous cohabitons ainsi avec un fils, un chat et un chien dans 638 pieds carrés!

Des ressources pour vous accompagner

Ce ménage minimaliste peut se faire en une fin de semaine ou sur plusieurs mois selon vos disponibilités et vos besoins (vous pourrez bientôt consulter mon article sur “comment préparer son ménage minimaliste”).

Voici quelques ressources et trucs pour vous aider (certaines sont en anglais) :

  • Trouvez une personne qui pourra vous encourager dans votre activité / démarche. Ça aide de recevoir des encouragements quand vous avez un membre de la famille qui digère difficilement que vous vous êtes séparés de la chaise de la grande tante.

  • Les livres de Marie Kondo. “The Life-Changing Magic of Tidying-up, the Japanese Art of Decluttering and Organizing” a été mon guide et mentor pendant les mois de ménage minimaliste.

  • Le groupe The Minimalists via leur page Facebook, leur documentaire et leur podcast.

  • Le projet 333 créé par Courtney Carver, soit porter 33 vêtements pendant 3 mois. Une belle façon de débuter le minimalisme pour prendre conscience de ce que l’on porte et comment le fast fashion affecte l’industrie (et notre porte-feuille). Je pratique ce projet depuis quelques saisons et j’adore!

  • Simplify Magazine (20$ pour un abonnement à vie), une de mes lectures récurrentes préférées! Le magazine regroupe des écrits par différentes figures du minimaliste et propose un thème par numéro. Très inspirant! Le créateur de cette initiative est Joshua Becker, qui a aussi son site Becoming Minimalist.

 

Allez hop, à l'aventure!

Si vous avez aimé cet article, découvrez mon second! 

Les bienfaits émotionnels du minimalisme